Vous etes ici > Informations utiles > Dispositifs > PAU Place d'Accueil d'Urgence

PAU Place d'Accueil d'Urgence


Le dispositif PAU Places d'Accueil d'Urgence - Département des Alpes maritimes - La demande initiale ou de prolongation est effectuée par un travailleur social. Les formulaires peuvent être téléchargés PAUdemandeversionavril2013.rtf et PAUprolongationversionavril2013.rtf - Formulaires à envoyer par télécopie 04 92 07 97 57.

Un Livret d'accueil (en date du 22/06/2017, le livret est en cours de remise à jour) dédiée à la personne hébergée dans le cadre d'une Place d'Accueil d'Urgence, ainsi qu'une Charte des droits et libertés de la personne accueillie ont été diffusées au printemps 2016, dans le but de préparer le rebondissement social nécessaire à la sortie de la prise en charge - Télécharger les deux documents en cliquant sur leur titre respectif.

 

Rappel du fonctionnement des Places d'Accueil d'Urgence

Les PAU représentent une capacité d'hébergement d'urgence de 90 places (depuis le printemps 2016). Certaines d'entres sont conventionnées avec des hôtels meublés dans les villes de Cannes, Menton, Nice ou Villeneuve-Loubet.

Les PAU sont réparties de la manière suivante :

  • les PAU 115 correspondant aux ménages hébergés dans le cadre des appels de la téléphonie sociale pour une mise à l'abri de courte durée ;
  • les PAU dites "classiques" qui, même s'il s'agit parfois des mêmes ménages que ceux répondant aux critères 115, peuvent bénéficier d'une PAU de 7 à 15 jours ;
  • les PAU "Période hivernale" qui représentent les places supplémentaires allouées par l'Etat durant la période hivernale ;
  • les PAU "Familles étrangères" ou "Rom" sont, quant à elles, orientées par la DDCS et ne sont donc pas soumises aux 7 jours renouvelables.

Les PAU offrent un hébergement d'urgence gratuit dans un temps limité et non-renouvelable dans l'année en cours (prolongation éventuelle de 7 jours maximum).

Elles sont activées à la demande d'un travailleur social (ou de la personne elle-même dans le cadre de la mise à l'abri 115). Cette demande fait l'objet d'une évaluation détaillée soumise à l'appréciation du Chef de service du SIAO Urgence et/ou du Cadre d'astreinte.

En fonction des possibilités, un lieu d'hébergement adapté à la composition familiale est proposé.

Les orientations en PAU se font obligatoirement par un travailleur social, après évaluation de la situation. C'est un hébergement d'urgence qui doit permettre à la personne ainsi qu'à l'intervenant social qui l'accompagne de dresser un parcours vers un logement pérenne.